mozillaZine

Fanzine sur Mozilla et les logiciels utilisant son moteur Gecko (Firefox, Thunderbird, SeaMonkey, Firefox OS, etc.) — Site indépendant depuis 1999

Jeudi 5 avril 2007

Interview Laurent Jouanneau, développeur et promoteur des technologies Mozilla en France

Fabien Deshayes propose sur son blog dédié au client riche un long interview de Laurent Jouanneau, qui donne une bonne vue d’ensemble des technologies Mozilla, XUL, XBL, XPCom, SVG, XHTML, Mathml, XForms etc.

Parlons d’un point de vue plus technologique maintenant. Concrètement, que peut-on faire avec XUL ?

Tout ? :-) Ça va de l’application de gestion de stock, de contenu, au lecteur multimédia sophistiqué, en passant par des outils de messageries instantanées, de VoIP, des éditeurs en tout genre etc. Les témoignages d’entreprises que l’on trouve sur http://xulfr.org/entreprises/ le prouvent.

L’API de Gecko est très riche et embarque des fonctionnalités modernes, en particulier tout ce qui est lié au Web, Firefox oblige. Ainsi, aucun souci de faire un client riche, interrogeant des serveurs par le biais de services Web (SOAP, XML-RPC, AJAX, REST…). Mais il y a d’autres types d’API bien sûr, comme DOM/XML, protocoles mail, édition WYSIWYG et j’en passe. Firefox 2/XulRunner 1.8.1 embarque même le moteur de base de donnée SQLite ! Bien entendu, le framework prend en charge certains concepts comme l’accessibilité, la localisation, la mise à jour, la sécurité, la correction orthographique etc. Et il est disponible sur bon nombre de système d’exploitation.

L’avantage de la plateforme Mozilla, c’est son extraordinaire extensibilité, que ce soit au niveau des interfaces utilisateurs (grâce aux overlays XUL et au système d’extension), qu’au niveau des composants métiers en XPCOM (intégration de bibliothèques tierces aisées, pour peu que l’on connaisse C++ ou Python), et même au niveau de la prise en charge de nouveau format de fichier (vidéo, son, PDF etc.) grâce aux système de plugins que l’on connaît bien au travers de la balise <object>. Ainsi le multimédia dans une application XUL n’est pas un problème. Il y a d’ailleurs sur Xulfr un petit tutoriel qui montre comment développer un media player en quelques lignes de code.

Bref, aucune limite théorique. Les nombreux projets qui reposent sur Mozilla en témoignent (Joost, Etna, codeEditor…).

Laurent Jouanneau parle de cette entrevue sur son blog dans un billet intitulé « L’avenir de XUL et XulRunner ».