mozillaZine

Fanzine sur Mozilla et les logiciels utilisant son moteur Gecko (Firefox, Thunderbird, SeaMonkey, Firefox OS, etc.) — Site indépendant depuis 1999

Actualité en continu sur Twitter

Voir les 8850 tweets

Nos articles

Samedi 13 décembre 2014

SeaMonkey 2.31 est sorti

Bâti sur la même plateforme Gecko 34 que Firefox 34 et 34.0.5, SeaMonkey 31 est sorti trois jours après le Firefox du même train de sorties. SeaMonkey 2.31 est disponible en 26 langues dont le français pour Windows, Mac OS X et Linux. Cette nouvelle version majeure (style développement rapide) comprend, pour la première fois, les nouveautés majeures suivantes pour la première fois dans SeaMonkey :

Lire la suite de l’article…

1 commentaire

Mardi 9 décembre 2014

Revue de presse : Firefox 34 sur LinuxFr

linuxfr-orgJuste un petit mot pour vous signaler l’excellent travail et la persévérance des contributeurs de LinuxFr.org qui publient des dépêches sur les sorties de Firefox. Cette fois, ils titrent « Firefox 34, ce Hérault ». Nous saluons le jeu de mots (et de chiffres), mais il faut connaître ses départements ;-)
La photo du fox est très sympa et nous nous permettons de la reproduire ici pour vous donner envie de lire l’article.

5 commentaires

Lundi 8 décembre 2014

Il n’y aura pas vraiment de « Firefox sur iOS » (Robert O’Callahan)

Robert O’Callahan, développeur chez Mozilla, rappelle sur son blog qu’Apple interdit à ses concurrents de produire un navigateur web autre que le sien sur iPhone, ce qui relativise l’appellation « Firefox pour iOS ». Traduction ci-dessous :

Quoi que nous fassions, nous ne porterons pas Firefox tel que nous le connaissons sur iOS. À moins qu’Apple change radicalement les règles de son App Store. Le plus gros problème, c’est que sur iOS, Apple oblige tout logiciel qui souhaite télécharger du contenu sur l’Iinternet, à utiliser leur composant Webkit. Avec cette règle, tous les navigateurs (dont Chrome) doivent plus ou moins n’être que des façades de Webkit d’Apple. Du coup, du point de vue des développeurs et des utilisateurs, tous les navigateurs web se comportent comme Safari (y compris dans leur bugs). Il est possible d’étendre les fonctionnalités de Webkit, mais c’est marginal. Grosso modo, les performances et les fonctionnalités sont restreintes à celles de Safari.

Je suis pour que Mozilla ait un logiciel sur iOS, et je ne suis pas forcément contre le fait de l’appeler Firefox, du moment que nous sommes très clairs dans notre façon de le présenter. D’une certaine façon, les utilisateurs et les développeurs web se sont déjà habitués à une telle confusion avec Chrome pour iOS. Mais, ce n’est pas la même chose pour Firefox : la différence entre Chrome et Chrome pour iOS est plus faible qu’entre Firefox et Firefox pour iOS parce que Blink (le moteur de Chrome) hérite en grande partie de Webkit. Mais, ces différences s’accroissent rapidement parce qu’il y a plein de nouvelles fonctionnalités dans Chrome et Firefox que Webkit n’a pas, par exemple : WebRTC, les Composants Web, les fonctionnalités ECMAScript 6, les Animations web.

En attendant, je pense que nous devons éviter de faire des déclarations lapidaires comme « nous portons Firefox sur iOS ».

10 commentaires

Samedi 6 décembre 2014

Débuts de la « sandbox » dans Firefox Nightly pour Windows

Dans un article publié sur l’excellent ghacks.net, Martin Brinkmann explique qu’une des raisons pour lesquelles Mozilla travaille sur une architecture multi-processus, c’est que cela permettra d’avoir une sandbox pour Firefox. Qu’est-ce qu’une « sandbox » ? On pourrait traduire par « bac à sable », ce qui est une assez bonne illustration dans l’esprit « va jouer dans ton bac à sable et laisse-nous tranquilles » ! C’est en effet une architecture qui sécurise le fonctionnement d’un processus (Firefox, en l’occurence) de manière à ce qu’il ne puisse pas accéder à certaines ressources du système. C’est particulièrement important dans le cas d’une attaque via une faille. Dans ce cas, la faille ne permettra pas d’accéder à des ressources telles que le compte administrateur.

Le plus surprenant dans cette nouveauté, c’est que Mozilla part de la sandbox open source de Google, qui est utilisée dans Chrome et Chromium. Mozilla aurait pu repartir de zéro et créer sa propre version de ce composant logiciel, mais cela aurait été une perte de temps et d’énergie pour arriver peu ou prou au même résultat.

La sandbox de Firefox ne fonctionne que lorsque e10s est activé. C’est le cas pour toutes les compilations nocturnes (Nightly). Et si vous voulez tester cette sandbox, vous devez simplement télécharger une des Nightlies, et activer la préférence browser.tabs.remote.sandbox.

Dans un commentaire sous l’article, Martin répond à la question « Est-ce que cette sandbox va gonfler la consommation de mémoire de Firefox au niveau de celle de Chrome ? » par la négative. En effet, le plus gros impact sur la mémoire viendra de l’architecture multi-processus e10s, et les ingénieurs de Mozilla se sont engagés à faire en sorte que e10s augmente le moins possible la consommation de mémoire.

En bref, Mozilla s’apprête à relever le défi de prendre le meilleur de Chrome et faire mieux en terme de mémoire. C’est le genre de défi qu’on aime ! Plus d’infos sur le wiki de Mozilla, d’où provient l’illustration de cet article.

Ajouter un commentaire

Vendredi 5 décembre 2014

Pas facile, de promouvoir Firefox OS !

Nous vous en avions parlé à la fin de l’été, des bénévoles de Mozilla participent à des opérations de promotion de Firefox OS auprès du grand public. Dès le début, Philippe Scoffoni avait fait part de son scepticisme quant aux conditions de cette initiative. En effet, comment faire la promotion de Firefox OS sans faire au passage la promotion du matériel sur lequel il est installé ? Or, en France, seul le fabricant ZTE commercialise un smartphone sous Firefox OS. Les bénévoles ont donc, jusqu’à présent, fait des démos de Firefox OS sur ce matériel, et sur les points de ventes physiques où il est disponible, en l’occurrence des grandes surfaces Leclerc. On voit déjà le choc des concepts : des bénévoles chez un commerçant ?!

Cela pourrait bien se passer, si on considère que chaque partie est gagnante : les bénévoles assouvissent leur désir de faire partager leur passion pour ce nouveau système ouvert pour smartphone, et les commerçants (ZTE et Leclerc) font du business. Mais, malheureusement, des comptes-rendus de bénévoles sur la liste Moz-fr font apparaître que l’accueil qui leur est réservé est pour le moins mitigé, quand on ne les traite pas carrément comme des vendeurs de seconde zone. Certains, lassés, se demandent s’ils vont continuer à s’impliquer dans ce type d’opérations.

C’est un vrai casse-tête : comment promouvoir Firefox OS sans être pris pour les vendeurs du smartphone sur lequel il est  installé ? Faire des démos sur des smartphones de différentes marques ? Mais ils sont disponibles seulement sur le Web, comme le Flame. Et par conséquent, faire des démos uniquement dans des lieux neutres tels que des forums ou des fêtes ? On rétorquera que ce n’est pas le bon moyen de toucher le grand public… Est-il seulement possible de faire la promo de ce système auprès du grand public, quand le grand public voit le smartphone comme un simple « appareil électronique » sans distinction entre le matériel et le système ? (et pour cause, il est difficile de mettre à jour son smartphone).

Beaucoup de questions, mais pas de réponse évidente pour le moment. N’hésitez pas à nous donner votre avis.

9 commentaires

Dimanche 30 novembre 2014

MozFr propose des « builds » communautaires de Firefox OS

« Install from sdcard complete » sur ZTE Open C (crédit ZTE France)Ce dimanche, la communauté Mozilla francophone annonce sur son blog et sur son forum Geckozone qu’elle met à la disposition de tous les possesseurs d’un ZTE Open C des « builds », c’est-à-dire des versions précoces ou compilations du code de Firefox OS en cours de développement. Elles sont publiées sous le nom de code de Firefox OS, B2G, car ce ne sont pas des logiciels officiels de Mozilla et ne peuvent ainsi pas réutiliser les marques de Mozilla. Ainsi, pas d’icône de Firefox pour le navigateur bien que le code soit le même – ouvert, faut-il le rappeler ?

Cependant, même si n’importe qui a le droit d’installer ces versions et pourra bénéficier de leur mise à jour, cette manipulation sur son smartphone n’est pas faite pour tout le monde. Aussi bien la procédure en deux étapes de « rootage » et d’installation sur le téléphone, que les versions mises à disposition elles-mêmes comportent des risques auxquels l’utilisateur devra savoir faire face seul. Même s’il peut être aidé par la communauté – composée de bénévoles qui ne sont pas toujours disponibles – l’utilisateur ne pourra compter sur Mozilla qui ne « supporte » pas ces versions ni sur ZTE qui prévient du risque de perte de la garantie du téléphone rooté, même si c’est ZTE France qui met le logiciel à disposition pour effectuer l’opération… sous Windows. Oui ! pour l’heure, il faudra vous trouver un Windows pour cette étape à réaliser une seule fois. En outre, l’opération de rootage est irréversible, alors que vous pourrez revenir à la version 1.3 de Firefox OS qui équipe le téléphone en sortie d’usine.

Alors, êtes-vous partant pour tester les nouveautés de Firefox OS sur votre smartphone et quelle version allez-vous choisir ?

1 commentaire

^