mozillaZine

Fanzine sur Mozilla et ses logiciels (Firefox, Thunderbird, SeaMonkey, etc.) — Site indépendant depuis 1999

jeudi 1er décembre 2005

Le Monde fête la majorité de Firefox…

… et s’inquiète de son avenir en France

Le site du Monde publie un article intitulé Firefox souffle 18 bougies et poursuit sa mue. Si en effet on peut considérer que le lézard s’est mué en panda roux, on a du mal à le voir dans la peau d’un majeur. Heureusement, on apprend dès le premier paragraphe que Firefox n’a que 18 mois, ce qui n’empêche pas l’article de le voir « atteindre l’âge adulte ».

C’est vrai qu’il est dur de croire que Firefox n’a qu’un an et demi avec une telle maturité. Il ne faudrait cependant pas oublier qu’il capitalise sur les technologies Mozilla qui sont au bas mot en gestation depuis 1999.

Après la mention des derniers chiffres de Xiti, l’article, comme de nombreux autres ces derniers jours (chapeau bas !), cite Tristan Nitot, le président et responsable du marketing de Mozilla Europe. Dans la description par l’auteur de l’article des nouveautés de Firefox 1.5, ce passage pourra faire sourire les connaisseurs : « La gestion améliorée de la mémoire cachée accélère la navigation lors de l’utilisation des touches  »reculer « et  »avancer « ».

La seconde partie de l’article est beaucoup moins joyeuse… Il aborde en effet les menaces que fait peser le projet de loi DADVSI, à l’étude au Parlement, sur le logiciel libre. Il cite la FSF France et renvoie au site ad hoc EUCD.info. L’article est évidemment trop court pour expliquer les tenants et aboutissants de cette nouvelle attaque contre le logiciel libre et le principe du partage.

Cette initiative des majors alliés à la SACEM s’attaque aux principes mêmes sur lesquels sont basés les logiciels libres (que sont Firefox, Thunderbird, Nvu, etc.). Pour en savoir plus, vous pouvez suivre les liens regroupés par le Standblog qui suit la triste actualité des DRM.

(0) (0)

6 commentaires

  1. Anonyme dit :

    Si le projet passe verra t on la fin d'internet ?

    (0)(0)
  2. Fab dit :

    Je trouve que c'est prendre le problème à l'envers que de vouloir s'attaquer aux fournisseurs de moyens techniques de téléchargement. Ce serait plutôt aux compagnies discographiques de se demander pourquoi les gens préfèrent télécharger des morceaux plutôt que d'acheter un CD hors de prix ? En luttant contre les moyens de téléchargement - et par voie de conséquence- contre le logiciel libre, cela entraînera l'apparition de nouveaux moyens, de nouvelles technologies de téléchargement. Ce n'est donc à mon avis pas une solution. Mais bon, cette solution proposée en France ne m'étonne qu'à moitié.

    En attendant, longue vie au logiciel libre et à Firexfox, cette nouvelle version est géniale !

    (0)(0)
    1. Jean-Claude dit :

      D'autant plus, que si je me réfère à ma propre expérience, la plupart des (musiques, données, etc) téléchargeables n'existent pas ou plus à la vente... Le moyen de résister, quand le P2P assume, lui? Les compagnies cachent leur propre indigence en moyens offerts, à coups de sanctions qui devraient logiquement leur retomber dessus pour manque de professionnalisme: un paradoxe (apparent)!

      En somme, à nouveau la poutre maîtresse contre le fétu de paille, pour gagner encore plus aux détriments de tous les vrais acteurs de l'art musical: l'auteur, l'interprète, et... l'auditeur!

      Quant au téléchargement sur des formats fermés, verrouillés, inapplicables à l'appareil qui pourrait les diffuser là où l'on en a besoin vraiment: c'est non. Désolé pour la FNAC, elle a misé sur le mauvais cheval, puisque j'aurais personnellement accepté de payer pour télécharger des fichiers en format .MP3, par exemple, en vitesse rapide. Comme je me refuse à utiliser WMP, la question est réglée d'avance. Tant pis pour vous, Messieurs qui voulez trop gagner et risquez ainsi de tout perdre!

      (0)(0)
  3. libre fan dit :

    Dommage que l'article soit assez bâclé et surtout il commence mal : logiciel libre = gratuit, ouhouh.

    Dire que l'apparence ne change pas dans la 1.5 pour fidéliser le client, c'est idiot (ce journaliste n'avait pas d'inspiration ou n'avait pas bossé son sujet!)

    Les info sur la stupidité menaçante des majors sont plus intéressantes et en effet quel rapport avec les logiciels libres?

    Oui, Jean-Claude, ils risquent de tout perdre avec leur sales formats verrouillés (et de mauvaise qualité) mais nous on ne veut pas perdre les logiciels libres...

    (0)(0)
  4. Pascal dit :

    Je crois exagérées les inquiétudes de la FSF. On ne peut pas s'inquiéter de quelque chose qui est inappliquable. On est sur Terre.

    (0)(0)
    1. Mozinet dit :

      Je pense justement que c'est le but recherché. La stratégie est de faire le plus de bruit possible pour que la mesure ne passe pas en catimini comme l'espérait les industriels. La FSF espère que ce sera comme ces directives européennes « Dracula » qui se désagrège d'elles-mêmes dès qu'on les met en lumière.

      Voir la directive « Frankenstein » qui a fait son bonhomme de chemin jusqu'à ce qu'on en parle et que tous les médias, les politiques, les syndicats, etc. la trouve scandaleuse...

      (0)(0)

Les commentaires sont fermés.

^