mozillaZine

Fanzine sur Mozilla et ses logiciels (Firefox, Thunderbird, SeaMonkey, etc.) — Site indépendant depuis 1999

samedi 28 février 2015

Le nombre d’installations de Thunderbird continue à croitre

Logos de ThunderbirdNous sommes ravis d’apprendre, par le blog dédié de Mozilla, que Thunderbird continue de faire des utilisateurs heureux. En effet, le nombre de copies installées continue de croitre. Mozilla mesure le nombre d’installations par le nombre de vérifications des extensions qui arrivent sur ses serveurs.

Ce n’est pas la même chose que le nombre d’utilisateurs puisque certains n’utilisent pas Thunderbird tous les jours, ou bien sont derrière des pare-feux qui bloquent ces requêtes. On estime que le nombre total d’utilisateurs est environ le triple. L’Allemagne est le pays avec le plus grand nombre d’utilisateurs de Thunderbird. La France arrive en quatrième position.

(0) (0)

10 commentaires

  1. Sanji dit :

    J'avais cru lire que c'était un produit abandonné. Il va falloir que je lui accorde un peu d'attention pour voir ce qu'il y a dedans.
    J'avoue que jusqu'à présent, son ergonomie m'a toujours rebuté.

    (1)(0)
    1. Hervé dit :

      Mozilla a "refilé le bébé" à la communauté. Certains en ont conclu que Thunderbird était mort... Comme s'il n'y avait pas de succès logiciel communautaire... allo, Linux ? Perl ? Python ? etc... 🙂
      Bref, la bonne nouvelle c'est qu'il est bien vivant comme tu peux le constater.
      Niveau ergo, c'est un outil, donc effectivement c'est pas sexy comme Google Inbox, mais propre et hyper efficace avec des raccourcis claviers et des tas de possibilités.
      Enjoy ! 🙂

      (2)(0)
      1. Mozinet dit :

        Tu m'as devancé de quelques secondes.

        À noter que Mozilla assure les mises à jour de sécurité et comme pour SeaMonkey apporte un soutien en infrastructure et avec ses outils au projet.

        (1)(0)
        1. Hervé dit :

          J'ai une grosse motivation pour Thunderbird en ce moment 😉 parce que j'ai effectué la "dégooglisation" de mon mail.

          La question que je me pose, maintenant, c'est : mais pourquoi diable suis-je allé confier mon mail à Google il y a 10 ans ???

          Plusieurs réponses :
          - parce que c'était nouveau/excitant à l'époque
          - pour faire comme tout le monde (ah les modes...)

          Et ensuite, par paresse, par manque de temps, on se retrouve coincé et incapable de s'en défaire.

          (5)(1)
      2. Sytoka dit :

        Personnellement, je ne trouve pas gmail ergonomique ! Par contre, Thunderbird est globaement très bien (icedove chez Debian, merci Mozilla) même s'il a quelques défauts dont : pas de gestion correcte du Maildir et plusieurs bogues gênant dans XMPP...

        (1)(0)
        1. Hervé dit :

          Sytoka, qu'entends-tu par "pas de gestion correcte du Maildir" ? Tu veux dire en direct sans passer par IMAP ?

          (0)(0)
          1. Sytoka dit :

            Le format Maildir. Un mail = un fichier. Cela n'a rien à voir avec l'IMAP. Le format par défaut est mbox = tous les courriels d'une boite dans le même fichier.

            (0)(0)
            1. Hervé dit :

              Oui, mais que veux-tu dire ? Tu voudrais que Thunderbird stocke au format Maildir les mails qu'il relève ? ou bien qu'il puisse lire directement un répertoire Maildir (un spool local façon Unix) ?

              (0)(0)
              1. Sytoka dit :

                Ce serait bien que Thunderbird stocke au format Maildir les mails qu'il relève. Je ne suis pas fanatique d'aller directement le spool. Le POP et l'IMAP sont là pour séparer un peu les choses.

                Le format Maildir a des inconvénients mais il simplifie grandement la sauvegarde et ne nécessite plus la fonction 'compacter' que 95% des utilisateurs ne comprennent pas (d'ailleurs, le compactage devrait par défaut se lancer de temps en temps...).

                (0)(0)
    2. Bruno dit :

      Ce qui est arrivé en fait, selon mes souvenirs, c'est qu'ils ont arrêté le « développement actif des fonctionnalités ». Plusieurs personnes se sont indignées en disant que Thunderbird devait continuer à exister, mais ce que les développeurs voulaient dire, c'est que le programme faisait déjà tout ce qu'il devait faire et qu'il ne restait plus qu'à assurer son maintien avec les évolutions logicielles, la correction de bogues et la sécurité. Pour des fonctionnalités complémentaires, ils laissaient le flambeau aux extensions.

      (2)(0)

Les commentaires sont fermés.

^