mozillaZine

Fanzine sur Mozilla et ses logiciels (Firefox, Thunderbird, SeaMonkey, etc.) — Site indépendant depuis 1999

lundi 13 avril 2015

Non à la surveillance de masse !

Une manifestation aura lieu aujourd’hui à Paris à l’appel d’organisations qui dénoncent la dérive sécuritaire du projet de loi sur le renseignement débattu aujourd’hui à l’Assemblée nationale. Nous relayons cette information car nous nous inquiétons de la surveillance de masse que ce projet introduit dans la loi. Big Brother est-il la seule réponse au terrorisme ? Quid d’un détournement possible de ces dispositifs ? Qui surveillera les surveillants, pour s’assurer qu’ils n’utilisent pas ce pouvoir immense afin de menacer l’État de droit ? Quelles sont les conséquences sur les entreprises françaises de l’internet, telles que OVH ou Gandi ?

Beaucoup de questions se posent et peu de réponses sont apportées par ceux qui soutiennent ce projet de loi. Bien entendu, nous rejetons la réponse facile « si vous ne soutenez pas ce projet, vous soutenez les terroristes », version française de la célèbre phrase de Georges Bush après le 11-Septembre « Either you are with us, or you are with the terrorists. »

On nous objectera peut-être que cela n’a pas de rapport avec Mozilla : détrompez-vous ! Mozilla prend régulièrement position pour un Web libre et ouvert, un Web dans lequel on peut avoir confiance. Or, ce projet ne fait qu’introduire de la défiance. De plus, selon Tristan Nitot, ancien président de Mozilla Europe, la surveillance de masse pousse au conformisme et à l’autocensure. Bref, ce projet pourrait avoir des répercussions sur l’ensemble de la société française, qu’elle se sente ou non concernée. Qui donc peut sérieusement penser que cela ne le concerne pas ?

(0) (0)

8 commentaires

  1. Mozinet dit :

    Nitot sur la la confiance dans les institutions et le conformisme : http://standblog.org/blog/post/2015/01/24/Flicage-brouillon-Partie-1-chapitre-8-loi-et-vie-privee in fine

    (0)(0)
  2. Mozinet dit :

    « Nous, acteurs du numérique, sommes contre la surveillance généralisée d'internet. #NiPigeonsNiEspions » http://ni-pigeons-ni-espions.fr/

    (0)(0)
  3. Hervé dit :

    Et une claque pour les hébergeurs...

    http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0219281919-les-hebergeurs-nechappent-pas-aux-boites-noires-1111604.php

    (0)(0)
  4. Jack Sparrow dit :

    Comme ça en passant ... vous allez regretter que je sous passé, mais ........
    Y a comme un paradoxe avec le titre d’un de vos autres posts :
    Aidez à tester les API de géolocalisation sur Nightly pour Windows

    Donc en résumé, vous êtes contre la surveillance de masse, mais l’on doit vous aider à nous géolocaliser.

    (1)(0)
    1. Jack Sparrow dit :

      Ah, puis, cela n’a non plus aucun rapport avec la fameuse phrase de Gorge Bush, mais alors pas une !
      La remettre à toutes les sauces ouuuuuais …..

      Ce type de phrase, de sémantique est en usage depuis plus de 1000 ans.
      Ceux contre la peine de mort se voyez déjà répondre : « donc, c’est que vous êtes pour la pédophilie, pour le meurtre, etc ».
      Ceux pour l’abolition de l’esclavage se voyez répondre : « donc, c’est que vous êtes pour la décadence de la société et laisser des races inférieures sans être encadrées, etc ».

      Même discours pour l’émancipation des Juifs, le droit de vote pour les femmes, ou le mariage pour tous, nul besoin de George Bush ou sa phrase.

      (1)(0)
    2. Hervé dit :

      Pardon ?! Qui a dit que vous êtes obligé de vous soumettre à cette géolocalisation ? C'est une géolocalisation communautaire : libre à vous de participer ou pas.

      (0)(0)
      1. Jack Sparrow dit :

        Une géolocalisation communautaire, cela ne veut aps dire grand, voire rien du tout, étant que la géolocalisation par principe et sémantique est individuelle pour un pareil connecté.

        Pour le reste, cela se retourne aussi facilement :
        libre à vous ne pas faire usage d’Internet, ni de cellulaire.

        (1)(1)

Les commentaires sont fermés.

^